rip_tide-1

  • Titre original : Rip Tide
  • Réalisation : Rhiannon Bannenberg
  • Scénario : Georgia Harrison
  • Direction artistique : Jamie Cranney
  • Décors : Jan Edwards
  • Costumes : Andrew Infanti
  • Photographie : Tania Lambert
  • Montage : Adrian Powers
  • Casting : Danny Long
  • Musique : YEAST (FR – Echo Orange Publishing)
  • Société de production : The Steve Jaggi Company,
    • produit avec l’aide de : Head Gear Films, Kreo Films FZ, Metrol Technology, Winterland Pictures
  • Société(s) de distribution : 
    • Drapeau des États-Unis États-Unis : MarVista Entertainment
    • Drapeau de l'Australie Australie : Umbrella Entertainment
  • Budget : 3 400 000$
  • Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur
  • Genre : Comédie familiale
  • Durée : 104 minutes
  • Dates de sortie : 
    • Drapeau des États-Unis États-Unis : 
    • Drapeau de l'Australie Australie : 
    • Drapeau de la France France : 

Après la publication d’une vidéo embarrassante, un mannequin new-yorkais décide de fuir son quotidien en rendant visite à sa tante en Australie. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=259851.html)

Mon avis : Comédie romantique bien sympathique ! Avec en prime de très jolis plans de vu de l’Australie !

 

unnamed

  • Titre original : The Duff
  • Titre français : DUFF : Le faire-valoir
  • Titre québécois : DUFF
  • Réalisation : Roxane Plumel
  • Scénario : Josh A. Cagan, d’après le roman de Kody Keplinger
  • Direction artistique : Leia Verner
  • Décors : Nicole LeBlanc
  • Costumes : Eric Daman
  • Photographie : David Hennings
  • Son : Felipe Borrero
  • Montage : Wendy Greene Bricmont
  • Musique : Dominic Lewis
  • Production : McG, Mary Viola et Susan Cartsonis
  • Sociétés de production : Vast Entertainment et Wonderland Sound and Vision
  • Société de distribution :
Drapeau des États-Unis États-Unis : CBS Films (Lionsgate)
Drapeau : Québec Québec : Les Films Séville
Drapeau de la France France : Netflix France (VOD)
  • Budget : 8,5 millions $
  • Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur – Dolby
  • Genre : Comédie
  • Durée : 101 minutes
  • Dates de sortie :
    • Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau du Canada CanadaDrapeau : Québec Québec : 
    • Drapeau de la France France :  (sur Netflix France)

En dernière année au lycée, une jeune fille apprend qu’elle a été désignée « grosse fille moche » de son groupe d’amies. Passé le choc, elle décide de renverser les filles responsables de cette infamie. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=229260.html)

Mon avis : Bonne petite comédie romantique adolescente. Cela fait son travail : divertissement total ! Et ce qui est appréciable c’est que la lead féminine représente réellement le rôle qu’elle joue car, dans certains films du même genre, ce rôle est toujours joué par des actrices canons qui ne collent pas du tout au personnage ce qui rend l’histoire complètement hors sujet.

Heartbeats-PNP-poster-V2

  • Titre original et français : Heartbeats
  • Réalisation : Duane Adler
  • Scénario : Duane Adler
  • Direction artistique : Aparna Sud
  • Costumes : Dipika Lal, Anirudh Singh
  • Photographie : S. Ravi Varman
  • Montage : Tamara Meem
  • Musique : Gingger Shankar
    • Producteur musical : Jay Z et Gingger Shankar
  • Production : Sriram Das, Karine Martin, Tony Blain, Andrea Chung
    • Producteurs délégués : Kirk D’Amico
    • Producteurs exécutifs : Ryan Smith, Sunny Hwang
  • Sociétés de production : DAS Films Ltd., Mediabiz International, Bowery Hills Entertainment, On The Road India
  • Sociétés de distribution : Wild Side (France)
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genre : Comédie romantique, musicale
  • Durée : 107 minutes
  • Dates de sortie :
    • Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis : 
    • Drapeau de l'Australie AustralieDrapeau de l'Allemagne Allemagne : 
    • Drapeau de la France France : 
    • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : 

Kelli, jeune californienne, n’a qu’une raison de vivre : la danse. Elle va à l’encontre de tout et de tous pour vivre sa passion. Alors qu’elle et son crew doivent préparer une chorégraphie pour une compétition qui pourrait changer leur vie, Kelli doit s’absenter une semaine pour un mariage… en Inde. Durant ce voyage, elle fait la rencontre de Aseem qui l’initie à un tout nouveau style de danse. Elle tombe dès lors amoureuse des deux… (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=245142.html)

 

Mon avis : Un beau film de danse et très poétique également. Le casting est convainquant et l’OST (https://lemondecrearifdemaelia.com/2018/08/28/ost-heartbeats/) teinté de bollywood rajoute du charme à ce film. Même si c’est loin d’être innovant, celui-ci m’a particulièrement plu grâce à ces subtiles mélanges. Ceux adeptes de ce genre, allez-y, foncez !

1_WIXJV_d0IdLdtR-57zkbJA

  • Titre original : To All the Boys I’ve Loved Before
  • Titre français : À tous les garçons que j’ai aimés
  • Réalisation : Susan Johnson
  • Scénario : Sofia Alvarez, d’après le roman de Jenny Han
  • Direction artistique : Steve Scott
  • Décors : Bobbi Allyn et Paul Joyal
  • Costumes : Rafaella Rabinovich
  • Photographie : Michael Fimognari
  • Montage : Phillip J. Bartell et Joe Klotz
  • Musique : Joe Wong
  • Casting : Tiffany Mak et Tamara Notcutt
  • Production : Brian Robbins, James Lassiter, Will Smith et Matthew Kaplan
  • Sociétés de production : Overbrook Entertainment et Awesomeness Films
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langues originales : anglais
  • Format : Couleur – 1.78:1
  • Genre : Comédie romantique
  • Durée : 99 minutes
  • Dates de sortie :
    • Alt=Image de la Terre Mondial :  sur Netflix

Et si vos amours secrets découvraient la véritable nature de vos sentiments… tous en même temps ? La vie sentimentale de Lara Jean Song Covey passe du rêve à la pire des réalités quand ses lettres d’amour aux cinq garçons qu’elle a toujours aimés arrivent mystérieusement chez leurs destinataires (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=257676.html)

Mon avis : J’ai adoré cette comédie romantique ! Toute fraîche, toute mignonne et une touche d’humour. Le casting est fantastique et j’aime beaucoup l’histoire même si ce n’est rien d’innovant. Il y a une bonne alchimie entre Lara Jean et Peter et j’ai aimé suivre leurs péripéties amoureuses. C’est vraiment plaisant de suivre un garçon qui est total « in love » de l’héroïne ! Ce petit couple m’a vraiment fait craquer et cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé.

Pour ceux adeptes de films romantiques entre lycéens, ne loupez pas celui-ci 😉 ! Un film à voir et revoir sans modération.

The-Kissing-Booth-Netflix-2-810x456

  • Titre original : The Kissing Booth
  • Réalisation : Vince Marcello
  • Scénario : Vince Marcello, d’après le roman de Beth Reekles
  • Direction artistique : Dave Arrowsmith
  • Décors : Stuart Bryce
  • Photographie : Anastas N. Michos
  • Montage : Paul Millspaugh
  • Musique : Patrick Kirst
  • Casting : Kamala A. Thomas, Gary M. Zuckerbrod et Mito Skellern
  • Production : Andrew Cole-Bulgin, Ed Glauser, Vince Marcello et Michele Weisler
  • Sociétés de production : Komixx Entertainment
  • Société de distribution : Netflix
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langues originales : anglais
  • Genre : Comédie romantique
  • Durée : 110 minutes
  • Dates de sortie :
    • Alt=Image de la Terre Mondial :  sur Netflix

Ella Evans et Lee Flynn, deux meilleurs amis, ont plusieurs points communs : ils sont nés exactement le même jour, à la même heure, au même endroit. Ils ont grandit ensemble et ont vécus plusieurs grands moments, positifs comme négatifs, de leurs enfance main dans la main. Depuis leur enfance, ils sont surveillés par Noah, le grand frère au fort caractère de Lee, qui n’hésite pas à prendre leur défense, comme à leurs en faire baver.

En grandissant, Ella commence à avoir le béguin pour Noah qui devient encore plus beau avec l’âge. Seulement, il y a des règles entre Lee et elle et l’une d’elles est de ne jamais rien faire de romantique avec l’un des membre de la famille de l’autre.

Lors d’une fête pour le lycée, Lee et Ella organisent une cabine à baiser et Noah en profite pour embrasser la jeune fille. Les deux adolescents vont enfin s’avouer leurs sentiments mutuels mais vont devoir vivre leur relation en secret, sinon, l’amitié d’Ella avec Lee pourrait être menacée.

Mon avis : Une petite comédie romantique bien sympathique. C’est sans prise de tête, rafraîchissant et hilarant ! L’histoire est loin d’être originale mais elle fait largement son boulot. Le casting est plutôt pas mal. De plus, j’aime beaucoup ce genre de film où l’héroïne malmène un peu le lead masculin ! C’est toujours aussi jouissif à regarder ! 

Un bon petit film pour se vider la tête et se divertir.

eu_avr-3_showcase_hero_v2_r_6ab6831e

  • Titre original et français : Avengers: Infinity War
  • Titre québécois : Avengers : La guerre de l’infini
  • Réalisation : Anthony et Joe Russo
  • Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely, d’après les personnages créés par Stan Lee, Jack Kirby et Jim Starlin.
  • Décors : Charles Wood
  • Costumes : Judianna Makovsky
  • Photographie : Trent Opaloch
  • Montage : Jeffrey Ford et Matthew Schmidt
  • Musique : Alan Silvestri
  • Production : Kevin Feige
    • Production déléguée : Victoria Alonso, Louis D’Esposito, Jon Favreau, Alan Fine, Stan Lee
    • Coproducteurs : Mitchell Bell et James Gunn
  • Société de production : Marvel Studios
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
  • Budget : 420 millions de dollars
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur
  • Genre : super-héros
  • Durée : 149 minutes
  • Dates de sortie :
    • France, Belgique :
    • États-Unis :
Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=218265.html)

Mon avis : Enfin, je suis allée voir « Avengers : Infinity War » que j’attendais avec impatience ! La bande annonce était toujours aussi bien réussie et j’avais peur d’avoir tout vu dans cette dernière et d’être déçue en définitif. Mais j’ai adoré ce film !

Le fait d’avoir autant de héros à l’écran aurait pu être brouillon mais on y trouve un parfait équilibre dans la présence de chaque personnage. Les nouvelles alliances sont très bien assorties et on y retrouve toujours un excellent dosage d’humour et d’action. Mais ce qui fait de celui-ci un film à part, c’est la présence de Thanos, un méchant avec une personnalité complexe. Tout le long du film, on le découvre à la fois, conquérant, brutal, terrifiant, charismatique mais également avec quelques faiblesses. Sa présence rend le film plus sombre que les précédents mais tellement meilleur ! Les différents univers se marient très bien ensemble et forment un tout magistral ! Les effets visuels sont à couper le souffle comme d’habitude et la bande son est très belle. L’intrigue monte crescendo sans discontinuer avec une fin surprenante (pour ceux qui ne connaissent pas l’univers MARVEL) et haletante mais qui nous laisse avec une frustration encore plus grande due à l’attente du prochain opus !

Un des meilleurs films réunissant autant de super-héros que j’ai pu voir jusqu’à présent !

ob_067474_screen-shot-2016-07-15-at-3-40-37-am-3

  • Titre original : Doctor Strange
  • Titre québécois : Docteur Strange
  • Réalisateur : Scott Derrickson
  • Scénario : C. Robert Cargill, Scott Derrickson et Jon Spaihts d’après les personnages créés par Steve Ditko et Stan Lee
  • Direction artistique : Ray Chan
  • Décors : Charles Wood
  • Costumes : Alexandra Byrne
  • Photographie : Ben Davis
  • Montage : Wyatt Smith
  • Musique : Michael Giacchino
  • Production : Kevin Feige
    • Production déléguée : Victoria Alonso, Stephen Broussard, Louis D’Esposito, Alan Fine, Stan Lee, Charles Newirth
  • Société de production : Marvel Studios
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures
  • Budget : 165 millions USD
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur — 35 mm — 1,90:1 — son Dolby Digital
  • Genre : super-héros
  • Durée : 115 minutes
  • Dates de sortie :
    • États-Unis :
    • France :

Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe. (Source :  http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=130533.html)

Mon avis : Ce film ne me tentait pas vraiment au début mais on m’a prêté le blu ray et je devais aller voir « Les Avengers : Infinity War » au cinéma donc je me suis lancée. Et j’ai été agréablement surprise d’aimer ! Excellent mélange d’humour, de magie et de scènes de combat avec une note de dramatique. Les effets spéciaux sont une tuerie et certaines scènes m’ont fait énormément penser à « Inception« ! J’ai été bluffée par le maquillage des personnages également où les moindres petits détails ne sont pas laissés de côté. Et que dire du jeu d’acteur du casting. Arriver à jouer des scènes de combat mystique en utilisant de la magie qu’ils ne voient pas est juste impressionnant !

J’ai passé un excellent moment devant ce film bien sympathique. Pour ceux amateur du genre, foncez !

Thor-ragnarok-920x518

  • Titre original : Thor: Ragnarok
  • Titre français : Thor : Ragnarok
  • Réalisation : Taika Waititi
  • Scénario : Stephany Folsom, Craig Kyle (en) et Christopher Yost (en), d’après les personnages créés par Jack Kirby, Stan Lee et Larry Lieber
  • Direction artistique : Bill Booth et Richard Hobbs
  • Décors : Dan Hennah
  • Costumes : Mayes C. Rubeo
  • Photographie : Javier Aguirresarobe
  • Musique : Mark Mothersbaugh
  • Production : Kevin Feige
    • Production déléguée : Louis D’Esposito, Alan Fine, Thomas M. Hammel, Stan Lee et Brad Winderbaum
  • Société de production : Marvel Studios
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
  • Budget : 180 millions USD
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genre : super-héros, action, science-fiction
  • Durée : 130 minutes
  • Dates de sortie :
    • France :
    • États-Unis :

Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk… (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=223252.html)

Mon avis : Drôle certes mais il faudrait faire attention de ne pas tomber dans le ridicule. Ils ont voulu faire dans le même style que « Les Gardiens de la Galaxie » mais, personnellement, je trouve que cela ne correspondant pas à l’univers de Thor. La BO et le trop plein d’humour m’ont réellement dérangée pour ma part.

Au niveau casting, Cate Blanchett incarne une parfaite Hela, Déesse de la mort. Tessa Thompson est très belle en valkyrie et les personnages habituels (Thor, Loki, Hulk,…) interprètent aussi bien leur rôle respectifs. J’aime toujours autant la relation complexe entre Loki et Thor ainsi que celle entre Thor et Hulk. Cela remonte un peu le niveau du film.

Une scène m’a particulièrement marquée par son esthétisme magnifique : celle où les Valkyries attaquent Hela.

J’avoue avoir beaucoup ri et j’admets que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde dû à un très bon enchaînement de scènes d’action mais c’était parfois « too much » pour moi et cela m’a gâché le plaisir. Dommage… J’attends avec impatience maintenant « Avengers 3 : Infinity War« .

o6OhxtsgMurL4h68Uqei0aSPMNr

 

  • Titre original : Valérian et la Cité des mille planètes
  • Titre anglophone : Valerian and the City of a Thousand Planets
  • Réalisation : Luc Besson
  • Scénario : Luc Besson, d’après les bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières
  • Direction artistique : Ben Mauro
  • Costumes : Olivier Bériot
  • Décors : Hugues Tissandier
  • Photographie : Thierry Arbogast
  • Montage : Julien Rey
  • Musique : Alexandre Desplat
  • Effets visuels : Weta Digital (Nouvelle-Zélande), Industrial Light & Magic (États-Unis), Rodeo FX (Québec, Montréal), Hybride Technologies (Québec, Montréal), Mikros Image (France, Paris), Mac Guff (France, Paris), Digital Factory (France, Paris)
  • Studio tournage : Cité du Cinéma – Saint Denis (France, Paris)
  • Production : Luc Besson et Virginie Silla
  • Sociétés de production : EuropaCorp ; TF1 Films Production (coproduction) ; Fundamental Films, Gulf Films, Novo Pictures, Orange Studio, River Road Entertainment et Universum Film (participations)
  • Société de distribution : EuropaCorp Distribution (France) ; STX Entertainment (États-Unis) ; Lionsgate (Royaume-Uni) ; Fundamental Films (Chine) ; Universum Film (Allemagne)
  • Budget : 197 470 000 euros
  • Pays d’origine :  France,  Chine,  Belgique et  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genres : action, aventure, science-fiction
  • Durée : 137 minutes

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha, une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=237821.html)

Mon avis : J’aime beaucoup ce genre de films! Même si je suis d’accord avec de nombreuse critiques sur le manque de profondeur scénaristique, cela ne m’a nullement empêchée de m’immerger dans le monde de science-fiction de Luc Besson. Très coloré et avec un esthétisme à couper le souffle, ce film m’a vraiment transportée!

L’univers de Valerian est peuplé de multitude de peuples plus impressionnants les uns que les autres et on découvre également de petites créatures vraiment très « chou » (ça me fait totalement craqué ce genre de bestioles! ^^). Les effets spéciaux ont hallucinants et magnifiques. Pour ce qui est du jeu des acteurs, ce n’est pas exceptionnel mais ça se laisse regarder tout de même. On peut y voir une apparition furtive de Alain Chabat et de Rihanna. Il y a également une participation de Kris Wu plus longue que je ne le pensais et que j’ai vraiment apprécié cependant, sa voix de doublage m’a fait saigner les oreilles tout le long du film!

Ce que j’attendais de ce film c’est qu’il m’en mette plein la vue et ce dernier a fait le taff pour moi. Un bon divertissement sans prise de tête.

OST : https://lemondecrearifdemaelia.com/2018/01/06/ost-valerian/

 

Mockingjay-part2-review

  • Titre français : Hunger Games : La Révolte, partie 2
  • Titre québécois : Hunger Games: La Révolte – Dernière partie
  • Titre original : The Hunger Games: Mockingjay – Part 2
  • Réalisation : Francis Lawrence
  • Scénario : Danny Strong, d’après Hunger Games : La Révolte de Suzanne Collins
  • Direction artistique : Philip Messina
  • Décors : Philip Messina
  • Costumes : Kurt and Bart
  • Photographie : Jo Willems
  • Montage : Alan Edward Bell et Mark Yoshikawa
  • Musique : James Newton Howard
  • Production : Nina Jacobson et Jon Kilik
  • Sociétés de production : Color Force et Lions Gate Film
  • Sociétés de distribution : Lions Gate Film (États-Unis), Metropolitan Filmexport (France), Entertainment One (Canada)
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : Couleurs – 70 mm – 2.35:1 – Son Dolby numérique
  • Genre : science-fiction dystopique
  • Budget : 125 millions $
  • Durée : 137 minutes
  • Dates de sortie :
    •  Allemagne : (avant-première mondiale à Berlin)
    •  France :
    •  États-Unis,  Canada :

Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène… (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=204925.html)

Mon avis : Cette saga, je ne me lasserai jamais de la regarder… Ce dernier opus est plus sombre que les précédents et si on est plutôt sensible (comme moi ^^!), on ne peut s’empêcher de pleurer à chaudes larmes durant tout le film. J’ai lu beaucoup de critiques sur cette franchise mais il ne faut pas oublier que les productions sont vraiment fidèles au roman de Suzanne Collins et l’histoire est très bien comme elle est. Si le réalisateur avait par malheur rajouté des scènes inexistantes dans les romans, il y aurait sûrement eu des critiques sur cela. L’être humain est vraiment insatisfait par nature! (désolée, petite parenthèse philosophique ^^!). On ne s’ennuie pas une seule seconde car l’intrigue est bien rythmée. Le dénouement de l’histoire peut-être surprenant pour ceux n’ayant pas lu les livres et les morts subites de personnages clefs, déchirantes (ATTENTION SPOILERS!!!!! La mort de Finn m’a particulièrement achevée! Et celle de Prim est injuste! Katniss s’est sacrifiée afin d’éviter qu’elle meure et elle finit tout de même par mourir! Quelle ironie! Cette histoire se termine comme elle aurait dû finir sans doute…)

En ce qui concerne les interprétations de Jennifer Lawrence et de Josh Hutcherson, elles sont magistrales! On ne peut que compatir à leur souffrance et à leur destin tragique. Liam Hemsworth a fait on boulot mais sans plus je trouve (en même temps, son personnage n’est pas très expressif). Donald Sutherland a incarné un Président Snow à la perfection. Il lui a donné un côté plutôt attachant dans ce dernier film car même si ce dernier est en conflit avec Katniss, il la met en garde sur ses aprioris.

Les décors, les costumes et les maquillages sont toujours aussi prodigieux et nous permettent de nous immerger parfaitement dans cette révolte. Ainsi que l’OST, poignante comme toujours (https://lemondecrearifdemaelia.com/2017/11/25/ost-the-hunger-games-la-revolte-partie-2-the-score/).

Je ne suis peut-être pas objective car je suis une fane inconditionnelle de cette saga mais je vous conseille fortement de visionner ce film (et pourquoi pas faire une soirée marathon « Hunger Games » ^^).

Citations : « Nous avons un ennemi, Le Président Snow ! Il corrompt tout et tout le monde.Il retourne les meilleurs d’entre nous les uns contre les autres. Arrêtez de tuer en son nom ! Ce soir, tournez vos armes vers le Capitole. Tournez vos armes vers Snow ! » -Katniss-

« Nos vies ne nous jamais appartenu. Elles appartiennent à Snow. Et nos morts aussi. Mais si tu le tues Katniss, si tu mets fin à tout ça, toutes ces morts, elles auront un sens. » -Peeta-