Thor-ragnarok-920x518

  • Titre original : Thor: Ragnarok
  • Titre français : Thor : Ragnarok
  • Réalisation : Taika Waititi
  • Scénario : Stephany Folsom, Craig Kyle (en) et Christopher Yost (en), d’après les personnages créés par Jack Kirby, Stan Lee et Larry Lieber
  • Direction artistique : Bill Booth et Richard Hobbs
  • Décors : Dan Hennah
  • Costumes : Mayes C. Rubeo
  • Photographie : Javier Aguirresarobe
  • Musique : Mark Mothersbaugh
  • Production : Kevin Feige
    • Production déléguée : Louis D’Esposito, Alan Fine, Thomas M. Hammel, Stan Lee et Brad Winderbaum
  • Société de production : Marvel Studios
  • Société de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
  • Budget : 180 millions USD
  • Pays d’origine :  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genre : super-héros, action, science-fiction
  • Durée : 130 minutes
  • Dates de sortie :
    • France :
    • États-Unis :

Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk… (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=223252.html)

Mon avis : Drôle certes mais il faudrait faire attention de ne pas tomber dans le ridicule. Ils ont voulu faire dans le même style que « Les Gardiens de la Galaxie » mais, personnellement, je trouve que cela ne correspondant pas à l’univers de Thor. La BO et le trop plein d’humour m’ont réellement dérangée pour ma part.

Au niveau casting, Cate Blanchett incarne une parfaite Hela, Déesse de la mort. Tessa Thompson est très belle en valkyrie et les personnages habituels (Thor, Loki, Hulk,…) interprètent aussi bien leur rôle respectifs. J’aime toujours autant la relation complexe entre Loki et Thor ainsi que celle entre Thor et Hulk. Cela remonte un peu le niveau du film.

Une scène m’a particulièrement marquée par son esthétisme magnifique : celle où les Valkyries attaquent Hela.

J’avoue avoir beaucoup ri et j’admets que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde dû à un très bon enchaînement de scènes d’action mais c’était parfois « too much » pour moi et cela m’a gâché le plaisir. Dommage… J’attends avec impatience maintenant « Avengers 3 : Infinity War« .

229299

  1. Space Oddity – David Bowie
    2. Pearls On Mul
    3. Big Market
    4. Flight Above The Big Market
    5.Secret Track
    6. Showtime
    7. Valerian In Trouble
    8. Bus In Attack
    9. Arriving On Alpha
    10. Valerian’s Armor
    11. Spaceship Chase
    12. Bubble Dance – Julien Rey
    13. Medusa
    14. Shoot
    15. Le Souper Du Roi
    16. Bubble
    17. Jamming – Bob Marley & The Wailers
    18. Pearl’s World
    19. Dark Forces
    20. Final Combat
    21. A Million On My Soul – Alexiane

22. I Feel Everything – Pharell Williams [interprété par Cara Delevingne]
(générique de fin #2)

 

  • « Jamming » – Bob Marley & The Wailers :

 

 

o6OhxtsgMurL4h68Uqei0aSPMNr

 

  • Titre original : Valérian et la Cité des mille planètes
  • Titre anglophone : Valerian and the City of a Thousand Planets
  • Réalisation : Luc Besson
  • Scénario : Luc Besson, d’après les bandes dessinées de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières
  • Direction artistique : Ben Mauro
  • Costumes : Olivier Bériot
  • Décors : Hugues Tissandier
  • Photographie : Thierry Arbogast
  • Montage : Julien Rey
  • Musique : Alexandre Desplat
  • Effets visuels : Weta Digital (Nouvelle-Zélande), Industrial Light & Magic (États-Unis), Rodeo FX (Québec, Montréal), Hybride Technologies (Québec, Montréal), Mikros Image (France, Paris), Mac Guff (France, Paris), Digital Factory (France, Paris)
  • Studio tournage : Cité du Cinéma – Saint Denis (France, Paris)
  • Production : Luc Besson et Virginie Silla
  • Sociétés de production : EuropaCorp ; TF1 Films Production (coproduction) ; Fundamental Films, Gulf Films, Novo Pictures, Orange Studio, River Road Entertainment et Universum Film (participations)
  • Société de distribution : EuropaCorp Distribution (France) ; STX Entertainment (États-Unis) ; Lionsgate (Royaume-Uni) ; Fundamental Films (Chine) ; Universum Film (Allemagne)
  • Budget : 197 470 000 euros
  • Pays d’origine :  France,  Chine,  Belgique et  États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genres : action, aventure, science-fiction
  • Durée : 137 minutes

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha, une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=237821.html)

Mon avis : J’aime beaucoup ce genre de films! Même si je suis d’accord avec de nombreuse critiques sur le manque de profondeur scénaristique, cela ne m’a nullement empêchée de m’immerger dans le monde de science-fiction de Luc Besson. Très coloré et avec un esthétisme à couper le souffle, ce film m’a vraiment transportée!

L’univers de Valerian est peuplé de multitude de peuples plus impressionnants les uns que les autres et on découvre également de petites créatures vraiment très « chou » (ça me fait totalement craqué ce genre de bestioles! ^^). Les effets spéciaux ont hallucinants et magnifiques. Pour ce qui est du jeu des acteurs, ce n’est pas exceptionnel mais ça se laisse regarder tout de même. On peut y voir une apparition furtive de Alain Chabat et de Rihanna. Il y a également une participation de Kris Wu plus longue que je ne le pensais et que j’ai vraiment apprécié cependant, sa voix de doublage m’a fait saigner les oreilles tout le long du film!

Ce que j’attendais de ce film c’est qu’il m’en mette plein la vue et ce dernier a fait le taff pour moi. Un bon divertissement sans prise de tête.

OST : https://lemondecrearifdemaelia.com/2018/01/06/ost-valerian/

 

Hunger-Games-La-Revolte-Partie-2-bande-originale

1. Prim Visits Peeta
2. Send Me To District 2
3. Go Ahead, Shoot Me
4. Stowaway
5. Your Favorite Color is Green
6. Transfer Command
7. Your Next Step
8. The Holo
9. Sewer Attack
10. I Made It Up
11. Mandatory Evacuation
12. Rebels Attack
13. Snow’s Mansion
14. Symbolic Hunger Games
15. Snow’s Execution
16. Plutarch’s Letter
17. Buttercup
18. Primrose
19. There Are Worse Games To Play/Deep In The Meadow/The Hunger Games Suite (feat. Jennifer Lawrence)

Mockingjay-part2-review

  • Titre français : Hunger Games : La Révolte, partie 2
  • Titre québécois : Hunger Games: La Révolte – Dernière partie
  • Titre original : The Hunger Games: Mockingjay – Part 2
  • Réalisation : Francis Lawrence
  • Scénario : Danny Strong, d’après Hunger Games : La Révolte de Suzanne Collins
  • Direction artistique : Philip Messina
  • Décors : Philip Messina
  • Costumes : Kurt and Bart
  • Photographie : Jo Willems
  • Montage : Alan Edward Bell et Mark Yoshikawa
  • Musique : James Newton Howard
  • Production : Nina Jacobson et Jon Kilik
  • Sociétés de production : Color Force et Lions Gate Film
  • Sociétés de distribution : Lions Gate Film (États-Unis), Metropolitan Filmexport (France), Entertainment One (Canada)
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : Couleurs – 70 mm – 2.35:1 – Son Dolby numérique
  • Genre : science-fiction dystopique
  • Budget : 125 millions $
  • Durée : 137 minutes
  • Dates de sortie :
    •  Allemagne : (avant-première mondiale à Berlin)
    •  France :
    •  États-Unis,  Canada :

Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène… (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=204925.html)

Mon avis : Cette saga, je ne me lasserai jamais de la regarder… Ce dernier opus est plus sombre que les précédents et si on est plutôt sensible (comme moi ^^!), on ne peut s’empêcher de pleurer à chaudes larmes durant tout le film. J’ai lu beaucoup de critiques sur cette franchise mais il ne faut pas oublier que les productions sont vraiment fidèles au roman de Suzanne Collins et l’histoire est très bien comme elle est. Si le réalisateur avait par malheur rajouté des scènes inexistantes dans les romans, il y aurait sûrement eu des critiques sur cela. L’être humain est vraiment insatisfait par nature! (désolée, petite parenthèse philosophique ^^!). On ne s’ennuie pas une seule seconde car l’intrigue est bien rythmée. Le dénouement de l’histoire peut-être surprenant pour ceux n’ayant pas lu les livres et les morts subites de personnages clefs, déchirantes (ATTENTION SPOILERS!!!!! La mort de Finn m’a particulièrement achevée! Et celle de Prim est injuste! Katniss s’est sacrifiée afin d’éviter qu’elle meure et elle finit tout de même par mourir! Quelle ironie! Cette histoire se termine comme elle aurait dû finir sans doute…)

En ce qui concerne les interprétations de Jennifer Lawrence et de Josh Hutcherson, elles sont magistrales! On ne peut que compatir à leur souffrance et à leur destin tragique. Liam Hemsworth a fait on boulot mais sans plus je trouve (en même temps, son personnage n’est pas très expressif). Donald Sutherland a incarné un Président Snow à la perfection. Il lui a donné un côté plutôt attachant dans ce dernier film car même si ce dernier est en conflit avec Katniss, il la met en garde sur ses aprioris.

Les décors, les costumes et les maquillages sont toujours aussi prodigieux et nous permettent de nous immerger parfaitement dans cette révolte. Ainsi que l’OST, poignante comme toujours (https://lemondecrearifdemaelia.com/2017/11/25/ost-the-hunger-games-la-revolte-partie-2-the-score/).

Je ne suis peut-être pas objective car je suis une fane inconditionnelle de cette saga mais je vous conseille fortement de visionner ce film (et pourquoi pas faire une soirée marathon « Hunger Games » ^^).

Citations : « Nous avons un ennemi, Le Président Snow ! Il corrompt tout et tout le monde.Il retourne les meilleurs d’entre nous les uns contre les autres. Arrêtez de tuer en son nom ! Ce soir, tournez vos armes vers le Capitole. Tournez vos armes vers Snow ! » -Katniss-

« Nos vies ne nous jamais appartenu. Elles appartiennent à Snow. Et nos morts aussi. Mais si tu le tues Katniss, si tu mets fin à tout ça, toutes ces morts, elles auront un sens. » -Peeta-

 

 

Hunger-Games-La-Revolte-Partie-1-bande-originale

  1. Meltdown – Stromae featuring Lorde, Pusha T, Q-Tip and Haim
  2. Dead Air – CHVRCHES
  3. Scream My Name – Tove Lo
  4. Kingdom – Charli XCX featuring Simon Le Bon
  5. All My Love – Major Lazer featuring Ariana Grande
  6. Lost Souls – Raury
  7. Yellow Flicker Beat – Lorde
  8. The Leap – Tinashe
  9. Plan the Escape (Son Lux cover) – Bat For Lashes
  10. Original Beast – Grace Jones
  11. Flicker (Kanye West Rework) – Lorde
  12. Animal – XOV
  13. This Is Not a Game – The Chemical Brothers featuring Miguel
  14. Ladder Song  – Lorde
  15. The Hanging Tree – James Newton Howard featuring Jennifer Lawrence

 

 

  • « Dead Air » – CHVRCHES :
  • « Scream My Name » – Tove Lo :
  • « Kingdom » – Charli XCX featuring Simon Le Bon :

 

  • « Lost Souls » – Raury :

 

  • « The Leap » – Tinashe :
  • « Plan the Escape » (Son Lux cover) – Bat For Lashes :
  • « Original Beast » – Grace Jones :
  • « Flicker » (Kanye West Rework) – Lorde :
  • « Animal » – XOV :
  • « This Is Not a Game » – The Chemical Brothers featuring Miguel :
  • « Ladder Song »  – Lorde :

 

Voici les paroles de la chanson « Hanging Tree » que j’adore (même si elle n’est pas si joyeuse que ça!) :

Are you, are you
Coming to the tree
They strung up a man
They say who murdered three
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Where dead man called out
For his love to flee
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Where I told you to run
So we’d both be free
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Wear a necklace of hope
Side by side with me
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Where I told you to run
So we’d both be free
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Where they strung up a man
They say who murdered three
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree
Are you, are you
Coming to the tree
Where dead man called out
For his love to flee
Strange things did happen here
No stranger would it be
If we met at midnight
In the hanging tree

 

 

 

 

 

 

 

file_124786_0_hungergamesmocktrailer

  • Titre original : The Hunger Games: Mokingjay – Part 1
  • Titre français : Hunger Games : La Révolte, partie 1
  • Réalisation : Francis Lawrence
  • Scénario : Danny Strong, d’après Hunger Games : La Révolte de Suzanne Collins
  • Direction artistique : Philip Messina
  • Décors : Philip Messina
  • Costumes : Kurt and Bart
  • Photographie : Jo Willems
  • Montage : Alan Edward Bell et Mark Yoshikawa
  • Musique : James Newton Howard
  • Production : Nina Jacobson et Jon Kilik
  • Sociétés de production : Color Force (en) et Lions Gate Film
  • Société de distribution : Lions Gate Film (États-Unis), Metropolitan Filmexport (France)
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : Couleurs – 70 mm – 2.35:1 – Son Dolby numérique
  • Genre : science-fiction dystopique
  • Durée : 123 minutes
  • Budget : 125 millions de dollars
  • Dates de sortie :
    •  France :
    •  États-Unis :

Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir. (Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=200088.html)

Mon avis : Ce troisième opus de « Hunger Games » est plus sombre mais il me donne toujours autant de frissons lorsque je le regarde. Il reste fidèle en tout point au livre de Suzanne Collins et pour ceux qui ont apprécié le roman, ils adoreront le film! Il nous donne la possibilité de visionner les descriptions écrites par l’auteur avec beaucoup de justesse et cela m’a permis, pour ma part, de m’immerger complètement dans l’histoire. « Hunger Games : La Révote partie 1 » se déroulant au district 13 une bonne partie du film, le réalisateur a su avec brio faire ressortir cette atmosphère sombre et pesante du bunker. L’interprétation surprise a capella de « The Hanging Tree » par Jennifer Lawrence et juste magnifique et elle accompagne une scène incroyable qui justifie à elle seule de voir le film.

Jennifer Lawrence est vraiment crédible et efficace dans son rôle de Katniss Everdeen qui nous est montrée plus humaine (et complètement détruite à cause des Hunger Games) par la position dans laquelle elle se trouve : symbole de la Rébellion pour une nation entière. Il ne faut pas oublier qu’elle s’est engagée dans les « Hunger Games » pour sauver sa soeur et non par choix. Dans ce film, elle se lance dans la Rébellion non par conviction mais pour sauver Peeta des griffes du Capitol (d’ailleurs, c’est Prim qui lui dit qu’en tant que Geai Moqueur, elle a le pouvoir d’obtenir tout ce qu’elle souhaite). Par la suite, peut-être peut-on détecter chez elle une âme de révolutionnaire ou plutôt, une jeune fille révoltée par les agissements du Capitol mais ses choix ont toujours étaient dictés égoïstement afin de protéger ses proches. Ballottée au milieu des jeux de pouvoirs entre le Capitol et le Dictrict 13, l’héroïne lutte intérieurement pour reprendre le l’ascendant sur sa vie et sur ses propres choix.

J’ai trouvé Josh Hutcherson excellent dans son rôle de Peeta torturé par le Capitol. Même si ses apparitions sont brèves, elles ont le méritent d’être poignantes et émouvantes. Et les retrouvailles entre les deux tourtereaux sont déchirantes (surtout que le film se termine à ce moment-là! Trop cruel!).

Même si « Hunger Games : L’embrasement » est mon préféré, on ne peut être indifférent à l’ambiance de celui-ci qui nous embarque dans cette révolte progressivement et nous bouleverse par la sincérité que l’on ressent dans l’interprétation des acteurs. L’OST qui l’accompagne ne fait qu’amplifier le grondement de cette rébellion et la combinaison audacieuse entre artistes contemporains (Lorde, Major Lazer et Ariana Grande, etc…) et l’orchestration magnifique de James Newton Howard embellissent parfaitement le film (https://lemondecrearifdemaelia.com/2017/11/21/ost-the-hunger-games-la-revolte-partie-1/ et https://lemondecrearifdemaelia.com/2017/11/21/ost-the-hunger-games-la-revolte-partie-1-2/). A voir de toute urgence!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ATTENTION SPOILERS dans les prochaines vidéos!!!!!!!!!!!!!!!!

Citation : « Je veux que les rebelles sachent que je suis vivante!… Que je suis au district 8 où le Capitol vient de bombarder un hôpital… rempli de gens désarmés! Des hommes, des femmes et des enfants! Il n’y aura pas de survivants! Si vous pensez, ne serait-ce qu’une seconde que le Capitol nous traitera avec équité vous êtes entrain de vous leurrez! Parce que nous savons qui ils sont! Et ce qu’ils font! Ca… c’est ce qu’ils font! Alors nous devons nous battre!… J’ai un message pour le Président Snow. Vous pouvez nous torturer et nous bombarder. Vous pouvez réduire nos districts en cendres! Mais vous voyez ça?!!! Le feu, ça se propage! Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous! » –Katniss Everdeen

 

 

 

the-hunger-games-catching-fire-soundtrack-cover

  1. « Atlas » — Coldplay
    2. « Silhouettes » — Of Monsters and Men
    3. « Elastic Heart » — Sia (ft. The Weeknd & Diplo)
    4. « Lean » — The National
    5. « We Remain » — Christina Aguilera
    6. « Devil May Cry » — The Weekend
    7. « Who We Are » — Imagine Dragons
    8. « Everybody Wants to Rule The World » — Lorde
    9. « Gale Song » — The Lumineers
    10. « Mirror » — Ellie Goulding
    11. « Capital Letter » — Patti Smith
    12. « Shooting Arrows at the Sky » — Santigold
    13. « Place for Us » — Mikky Ekko
    14. « Lights » — Phantogram
    15. « Angel on Fire » — Antony and the Johnsons

 

  • « Capital Letter » — Patti Smith :

 

  • « Lights » — Phantogram :