capa

  • Titre alternatif : My Wonderful Boyfriend
  • Titre original : Wo De Qi Miao Nan You / 我的奇妙男友
  • Pays : Chine
  • Episodes : 28
  • Diffusion Terminée : du 25/04/2016 au 01/06/2016
  • Saison : printemps 2016
  • Réalisateur : Deng Ke
  • Chaines TV : QQ – MGTV
  • Thèmes : Démons – Super pouvoirs
  • Genres : Comédie – Fantastique – Romance
  • Durée d’un épisode : 45 min

Ce drama est inspiré du drama coréen « My Love From The Stars » diffusé sur SBS en 2013.

Xue Ling Qiao est un mutant de 500 ans, dont le corps endormi est conservé pour des recherches scientifiques. Suite à un accident de voiture, celui-ci est réveillé par Tian Jing Zhi, une actrice malchanceuse venant de se faire rejeter par son petit ami.

Le mutant s’installe alors de force chez elle. Malgré le passé mystérieux de Xue Ling Qiao et les nombreuses tentatives de l’actrice pour se débarrasser de ce monstre, leur relation va commencer à se développer… (Source : http://www.nautiljon.com/dramas/my+amazing+boyfriend.html#comments)

s0oLJZq7faKenlgV8UYBrKup11E

Mon avis : Après avoir lu beaucoup de critiques négatives sur le jeu d’actrice de Wu Qian (Tian Jing Zhi), je m’étais préparée à devoir la supporter tout le long du drama mais j’ai été surprise de constater qu’elle est tout à fait crédible. Je pense qu’on lui a demandé d’exagérer son rôle car on voit très bien par moments, lorsqu’elle devient plus sérieuse, que son surjeux disparaît totalement. Je m’attendais également à trouver un personnage complètement épris de Xue Ling Qiao et j’avais peur qu’elle devienne très agaçante à la longue mais, bien au contraire, elle ne veut qu’une chose : qu’il disparaisse de sa vie au début ; et cela donne des scènes très hilarantes (j’avoue, parfois WTF!!!).

Quant au personnage de Xue Ling Qiao, il est totalement l’opposé de Jing Zhi : inexpressif, froid et raisonnable. Kim Tae Hwan a été plus crédible à mes yeux, peut-être est-ce dû au fait qu’il soit coréen. Je trouve que la façon d’interpréter les rôles chez les chinois est très différente de celle des coréens : ils surjouent beaucoup.

Le duo Ling Qiao/Jing Zhi est plus drôle que mignon. Je n’ai pas été émue plus que cela par leur couple. J’ai plus apprécié la bromance entre Yan Zhi et Ye Chen.

Dans l’ensemble, à part le surjeux de Wu Qian qui, par moment est très lourd, celui des autres acteurs est plutôt convainquant. J’ai été agréablement surprise par l’intrigue de ce drama car je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Elle nous tiens bien en haleine jusqu’aux derniers épisodes. Cependant, cela s’essouffle un peu vers l’épisode 25. On peut être déçu par la fin ouverte (……………………..ATTENTION SPOILERS…………………… est-elle enceinte? Ling Qiao le découvre-t-il? Reviennent-ils ensemble? Jing Zhi a-t-elle des pouvoirs également? etc…) cependant elle reste la plus plausible et la meilleure car elle fait moins cliché selon moi. De plus, elle nous laissait supposer à une possible saison 2, ce qui a été confirmé récemment. Ils sont en plein tournage. Mais malheureusement, Kim Tae Hwan et Wu Qian ne seront pas de la partie. C’est Mike D. Angelo qui reprend le rôle de Ling Qiao.

Bon petit divertissement mais c’est loin d’être un chef d’oeuvre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Désolée, je n’ai trouvé le trailer qu’en VO :

222

J’ai craqué pour cet album de coloriage car je l’ai trouvé original. Après, j’avoue que certains dessins sont grossiers et d’autres, bien trop détaillés mais dans l’ensemble, il me plaît. Voici le 1er que j’ai fait :

L’ensemble est satisfaisant mais l’homme-poisson me pose problème : je trouve qu’il ne s’harmonise pas bien avec le reste des personnages. Ce dessin est tiré du livre « Les Carrés d’Art Thérapie : le JAPON« .

0069CDzEgy1fgrzt88o7mj31780ggq5g

 

  • Titre alternatif : Bride of the Water God 2017 / The Bride of Habaek / Bride of Habaek 2017
  • Titre original : Habaekui Sinbu 2017 / 하백의 신부 2017
  • Pays : Corée du Sud
  • Episodes : 16
  • Diffusion Terminée : du 03/07/2017 au 22/08/2017
  • Saison : été 2017
  • Auteur original : Yun Mi Gyeong (manhwaga)
  • Réalisateur : Kim Byeong Su (réalisateur)
  • Scénariste : Jeong Yun Jeong (scénariste)
  • Producteurs en chef : Kim Mi Na (productrice), Lee Chan Ho (producteur)
  • Chaine TV : tvN
  • Thèmes : Autre monde – Dieux/Déesses – Triangle amoureux
  • Genres : Comédie – Fantastique – Romance

Ce drama est inspiré du manga « L’Epouse du Dieu de l’Eau » et d’un mythe coréen.

La relation entre une mortelle et une divinité peut-elle avoir un avenir ?

Quand le narcissique dieu de l’Eau, Habaek, descend sur terre afin de trouver 3 pierres magiques lui permettant de revendiquer son trône céleste, il doit alors recourir à l’aide de Yoon So Ah, la servante des Dieux. Issue d’une famille destinée à le servir depuis des générations, celle-ci est une neuropsychiatre ayant cumulé de lourdes dettes financières et essayant malgré tout de gérer son propre cabinet. Lorsque Habaek fait la rencontre de la jeune femme et lui décline son identité, loin d’être superstitieuse, elle le prend alors pour un fou. Mais avant qu’il ne puisse véritablement la convaincre, la vie de la jeune femme va être submergée par la présence d’autres Dieux : Mo Ra, déesse du Royaume de l’Eau et exerçant le métier d’actrice sur Terre et Bi Ryeom, Dieu du vent… (Source : http://www.nautiljon.com/dramas/bride+of+the+water+god.html et corrigé par Moi^^)

Mon avis : Je suis tombée sous le charme de l’OST de ce drama! Elle est vraiment magnifique et très bien adaptée à l’histoire. Quand certains dramas traînent en longueur, d’autres nous paraissent trop courts. C’est l’impression que j’ai eu pour celui-ci.

Aimant beaucoup le thème des divinités, je ne pouvais qu’apprécier ce drama même si pour moi, ils n’ont pas assez exploité la partie Dieux, pouvoirs célestes et les différents Royaumes. C’est bien dommage car cela aurait enrichit d’autant plus l’histoire. Mais bon, le peu de scènes de démonstrations de pouvoirs que l’on a eu étaient pas mal (surtout celle avec le dragon d’eau… très jolie) et la représentation visuelle du Royaume de l’Eau était originale.

Le duo Habaek/ So Ah fonctionne bien et il y a beaucoup d’alchimie entre eux. J’ai vraiment été ému par leur romance et ils m’ont même fait rire à certains moments.

Yoon So Ah est le genre de lead féminine que j’aime beaucoup : forte mais fragile à la fois avec un caractère bien trempé, réaliste. Malgré tous les moments difficiles qu’elle a dû traverser, elle reste toujours debout et continue d’avancer tant bien que mal. Et elle ne pleurniche pas tout le long du drama! Je ne connaissais pas Shin Se Gyung mais j’ai bien aimé son jeu d’actrice.

J’ai trouvé l’évolution de Habaek conséquente : son passage sur Terre lui a été bénéfique ; il en est devenu plus humain et donc, plus amène de comprendre les autres et leurs sentiments. Cette mission était indispensable afin qu’il découvre ce qu’il lui est nécessaire pour devenir un bon Roi. J’ai découvert Nam Ju Hyuk dans « Weightlifting Fairy Kim Bok Joo » dans lequel il jouait très bien d’ailleurs et dans « Bride Of The Water God« , malgré son jeune âge, je l’ai trouvé très mature dans son rôle du Dieu de l’Eau.

Je ne suis pas fane de Krsytal mais dans son rôle de déesse, elle a assuré et j’ai beaucoup aimé Bi Ryeom et son côté torturé et insouciant à la fois. Quant à Shim Hu Ye, son histoire personnelle m’a touchée et je ne l’ai jamais considéré comme le méchant du drama (et je ne pense pas que les scénaristes ont vraiment voulu le faire passer pour tel).

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Le casting est parfait et l’OST agrémente très bien l’intrigue (https://lemondecrearifdemaelia.com/2017/08/25/ost-bride-of-the-water-god/). J’ai trouvé l’histoire magnifique et du coup, je vais tenter de lire le manga « L’Epouse du Dieu de l’Eau » même si je sais que l’histoire est complètement différente du drama. Je conseille vraiment ce drama.

Citation : « Tu m’as demandé ce qu’on était l’un pour. J’ai espéré que tu… deviennes quelqu’un qui ne soit pas frappé par la malchance. Tu n’es pas non plus quelqu’un qui va évoluer loin de moi, comme un bruit distant… ou une chose insignifiante sans nom. C’est ce que j’en suis venu à penser. Je veux t’enlacer… et t’embrasser. Je veux que tu sois mon commencement et ma fin… et je veux être rempli de toi… et t’autoriser à déborder quand il s’agit de ça. Je veux que ma jalousie soit justifiée. Et je veux sentir que j’ai le droit même si je frappe quelqu’un. Mais afin que je puisse faire ça… on doit commencer à être un « nous ». Nos futurs prédestinés ne vont pas changer, comme tu l’as dit. Quand bien même… pouvons nous commencer quelque chose ensemble? »-Habaek

Ce diaporama nécessite JavaScript.